Saviez-vous que le design de la plus célèbre attraction du parc EPCOT est inspiré d’une structure de la ville de Montréal au Canada?

Depuis maintenant près de 40 ans, l’attraction Spaceship Earth a été l’un des emblèmes de Walt Disney World et le principal symbole du parc thématique EPCOT.

L’extérieur qui est une sphère géodésique géante (souvent appelée familièrement la balle de golf géante) est resté relativement inchangé au cours de cette période.

Spaceship Earth – EPCOT

Mais d’où provient cette idée de créer un design de sphère géodésique géante?

Hé bien, la réponse se trouve en partie dans la ville de Montréal, dans la province de Québec au Canada.

En effet, le concept initial de l’attraction Spaceship Earth est né au milieu des années 1970, alors que le rêve de Walt Disney (avant sa mort en 1966) d’un prototype de communauté expérimentale du futur (E.P.C.O.T – Experimental Prototype Community Of Tomorrow) évoluait vers le parc à thème EPCOT Center qui verra le jour en 1982.

L’idée du parc s’est précisée et est essentiellement devenue une « Exposition universelle permanente ». Les Imagineers (ingénieurs de l’imagination de Disney) ont alors décidé de s’inspirer du pavillon des États-Unis à l’Exposition universelle de 1967 (appelé Expo 67) à Montréal.

Cette structure a été conçue par l’architecte et designer Américain Richard Buckminster Fuller (qui a également inventé le nom Spaceship Earth). Le pavillon des États-Unis de l’Expo 67 était un dôme géodésique géant.

Expo67 – Sphere géodésique – pavillon Américain

La société Simpson Gumpertz & Heger Inc. de Boston au Massachusetts a construit la structure de support du pavillon pour l’Expo 67 puis, plus tard, il ont aussi construit la structure de support pour Spaceship Earth.

En plus de s’inspirer du pavillon de l’Expo67, l’équipe de Disney en charge de la création d’EPCOT a décidé d’aller plus loin en construisant une sphère complète. Celle de Montréal est pour sa part une sphère à environ 75% puisqu’elle repose sur le sol. À EPCOT, la boule est posée sur d’immenses pylônes qui la soutiennent. On peut donc marcher sous cette dernière et elle donne l’illusion d’être complète.

En 1967, le pavillon des États-Unis était recouvert d’un revêtement de polymère mais il a été incendié en 1976. Le dôme a depuis été renommé Biosphère et c’est maintenant un musée sur l’environnement au parc Jean Drapeau.

La structure de SpaceShip Earth a été recouverte de tuiles triangulaires et elle mesure environ 180 pieds de haut.

Le monorail

Expo 67 – Monorail au pavillon Américain

En plus d’avoir repris l’idée de la sphere géodésique du pavillon américain à l’Expo 67, l’une des choses qu’on remarque c’est la présence d’un monorail qui traversait la sphère du pavillon Américain. Il se trouve que Disney a également mis en place un monorail au parc EPCOT mais ce dernier fait le tour de la sphere plutôt que de la traverser.

L’image ci-dessous montre la construction de Spaceship Earth avec la ligne de monorail qui la contourne.

Il faut dire que le concept de monorail était cependant déjà en place à Walt Disney World depuis son ouverture en 1971, 4 ans après l’Expo et depuis 1959 à Disneyland Californie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.